Skip to main content

Journée mondiale contre la polio : cap sur l'éradication finale

Skip to main content

Par  

L'objectif du Rotary de débarrasser le monde de la poliomyélite est en passe d'être atteint, ont déclaré des experts de la santé mondiale dans la vidéo officielle du Rotary pour la Journée mondiale contre la polio le 24 octobre. Ce programme de 30 minutes, intitulé « Honorer notre promesse d'un monde sans polio », a fait le point sur les progrès réalisés et les défis restants à relever dans la lutte contre la polio.

Cette année, seuls deux cas de poliovirus sauvage ont été signalés en Afghanistan et au Pakistan, les deux pays où la maladie reste endémique. C'est le nombre de cas le plus faible jamais enregistré.

Dans une séance de Questions-réponses, le Dr Hamid Jafari, directeur de la région Méditerranée orientale à l'Organisation mondiale de la Santé, attribue ce succès à plusieurs facteurs, comme la reprise des campagnes de vaccination de masse contre la poliomyélite après les interruptions causées par la pandémie de COVID-19, l'immunité naturelle induite par les épidémies de poliovirus sauvage antérieures et les restrictions des déplacements et des mouvements de population.

« Il est inédit de voir un tel déclin simultané dans les deux pays », déclare M. Jafari.

Il ajoute que ce faible nombre de cas ouvre une opportunité pour les travailleurs de santé, mais rappelle aussi qu'une réapparition du poliovirus est toujours possible, l'été étant une période propice à la transmission de la polio. « Par conséquent, le moment est venu de mettre la pression et de profiter de l'opportunité qui se présente aujourd'hui », a-t-il affirmé à Jeffrey Kluger, collaborateur du magazine Time qui réalisait l’interview.

M. Jafari a également abordé les obstacles posés par les changements politiques et les problèmes de sécurité en Afghanistan et a expliqué que le programme de lutte contre la polio dans ce pays est capable de s'adapter. « Nous voyons actuellement des opportunités de pouvoir accéder à toutes les régions d'Afghanistan pour mettre en œuvre des campagnes de vaccination de masse », affirme-t-il.

Selon l'OMS et l'UNICEF, les campagnes de vaccination nationales en porte-à-porte contre la polio reprendront en Afghanistan début novembre, ce qui permettra de vacciner les enfants dans les régions où les campagnes ont été interdites ces trois dernières années.

« Compte tenu de l'évolution de la situation en Afghanistan, il est bien sûr très important que les partenaires restent, neutres et impartiaux dans le cadre de l'éradication de la polio », souligne-t-il. « Comme toujours, nous travaillons avec toutes les parties ».

Mohammad Ishaq Niazmand, président de la commission PolioPlus du Rotary en Afghanistan, s'est fait l'écho des propos de M. Jafari dans une vidéo avec son homologue pour le Pakistan, Aziz Memon.

M. Niazmand a déclaré à propos de l'Afghanistan : « Le Rotary et nos partenaires travaillent avec les différents acteurs pour nous assurer que l'éradication de la polio reste une priorité malgré une période de changements. Des travaux sont en cours pour s'assurer que les enfants ont accès à des vaccins contre la polio et d'autres maladies infantiles. »

M. Memon, administrateur de la Fondation Rotary et président de la commission PolioPlus du Pakistan, a expliqué que le Rotary poursuivait l'instauration d'un climat de confiance avec le gouvernement, les communautés et les chefs religieux. « En apportant des services de santé aux enfants et aux familles en plus de la vaccination contre la polio, nous garantissons de meilleurs soins et une meilleure acceptation du vaccin », a-t-il déclaré.

Stratégies pour l'avenir

Cette année, l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio (IMEP) a annoncé une nouvelle stratégie quinquennale pour 2022-2026 visant à éradiquer tous les poliovirus, notamment en s'attaquant au poliovirus dérivés d’une souche vaccinale. Le Rotary et ses partenaires de l'IMEP ont identifié les obstacles restants à l'éradication de la polio et ont développé des approches pour atteindre leur objectif. Le plan vise notamment à atteindre et à préserver un monde sans polio en mettant l'accent sur la mise en œuvre et la responsabilisation tout en utilisant des méthodes et des outils innovants.

Il est inédit de voir un tel déclin simultané dans les deux pays.


Directeur de la région Méditerranée orientale de l'OMS

L'accent sera mis sur la réduction du temps de réponse à toute épidémie, l'augmentation de la demande de vaccins, l'amélioration de l'accès à des soins et aux vaccins, la transition vers une prise en charge des programmes de vaccination par le gouvernement, et l'amélioration de la prise de décision et de la responsabilité.

« Certaines des communautés les plus touchées par la polio sont aussi celles qui manquent le plus d'accès aux soins et aux services publics », déclare M. Jafari. L'objectif, ajoute-t-il, est donc d’avoir « de meilleurs alignement et intégration avec d'autres services sanitaires et publics de la manière dont le programme Polio est vu comme une approche plus intégrée de la vaccination ».

Il explique également que dans certaines communautés, des enfants ne sont toujours pas vaccinés en raison de lacunes dans la manière dont les campagnes de vaccination sont menées ou de l'hésitation à se faire vacciner. « Cette nouvelle stratégie vise à impliquer les communautés dans de nouvelles approches, de nouvelles stratégies, en partenariat avec les communautés, en établissant de nouvelles alliances avec ces communautés », ajoute-t-il.

Dans le cadre du programme de la Journée mondiale contre la polio, des experts en santé mondiale ont abordé la nouvelle stratégie consistant à élargir la distribution d'un nouveau vaccin pour faire face aux épidémies de PVDVc2, le poliovirus dérivé d’une souche vaccinale. Ce nouveau vaccin antipolio oral de type 2 (nVPO2) protège les enfants contre la polio tout en étant plus stable génétiquement et moins susceptible de se régénérer et de provoquer des flambées de cas de polio dérivés du vaccin. Il a déjà été introduit dans plusieurs pays africains, dont le Bénin, le Tchad, le Liberia, le Niger, le Nigeria, la République du Congo et la Sierra Leone.

Ce nouveau vaccin antipoliomyélitique oral « est un puissant exemple de l'innovation du programme Polio pour surmonter les plus grandes difficultés », affirme Simona Zipursky, conseillère principale auprès du directeur Éradication de la polio à l'OMS. « Les partenaires, scientifiques et leaders du monde entier ont rendu possible le nVPO2. C'est le genre de collaboration qui nous aidera à en finir pour de bon avec la polio. »

Le programme de cette année comprenait aussi une vidéo sur des travailleurs de santé en Afghanistan et au Pakistan, ainsi que sur des membres du Rotary présentant leurs actions et événements pour la Journée mondiale contre la polio afin de sensibiliser à l'éradication de cette maladie.

Regardez le programme sur YouTube ou Facebook.

Regardez le message du président du Rotary International, Shekhar Mehta, à l'occasion de la Journée mondiale contre la polio.

25-Oct-2021

Faites un don au Fonds PolioPlus du Rotary à l'occasion de la Journée mondiale contre la polio.

Le programme de 30 minutes « Honorer notre promesse d'un monde sans polio » a fait le point sur les progrès réalisés et les défis restants à relever dans la lutte contre la polio.